La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

dimanche 12 janvier 2014

Épitaphe d'un lièvre, Méléagre de Gadara

Moi, aux pieds rapides, encore enfant dérobé à ma mère, de tout son cœur, moi, le lièvre aux oreilles longues.

En son giron m'aima et me nourrit la jeune fille à la peau douce, Phanion, me faisant brouter des fleurs de printemps.

Je n'avais plus le regret de ma mère. Je meurs d'une nourriture inépuisable, à maint repas m'étant engraissé.

Et près de mon lit elle a enterré mes restes, afin que dans ses rêves toujours elle revît voisin de sa couche mon tombeau.